C'est ce que j'ai décidé de croire !

Tu sais, on a des preuves que la Terre est ronde. C'est un fait avéré depuis des siècles. - Non, tu es en train d'être berné par les gouvernements ! Et puis de toute façon, c'est ce que j'ai décidé de croire.

Je suis certain que tu as, au moins une fois, déjà entendu cette phrase. En générale elle finie par être la seule défense restante, l'ultime recours, d'un complotiste alors qu'on lui présente la vérité sur un plateau d'argent. Et on peut le comprendre, qui a le droit de juger les croyances des autres. En effet, car même si l'Académie Française définit la croyance comme étant "Par opposition au savoir rationnel et à la certitude objective.", il est mentionné juste après "Conviction intime, concernant l'existence d'un être, la réalité d'une situation, la probabilité d'un événement.". On tombe donc sur deux problèmes:
_ Une croyance est personnelle, on ne peut pas forcer quelqu'un à croire autre chose.
_ Le croyant est persuadé de l'existence de ce qu'il croit, peu de choses a la capacité à le faire changer d'avis.
C'est pour ça qu'aujourd'hui je ne vais pas tenter de démonter tes croyances, ni même t'apprendre à démonter celles des autres. En revanche, je vais (ou tout du moins tenter) t'apprendre à te prémunir de fausses croyances ou de croyances pouvant biaisé ton champ de vision.

Connais-tu le point commun entre le créationnisme et la théorie du Big Bang ? Dans chacun des deux cas on a aucune preuve qui vient prouver la véracité des faits. Cependant, on a à foison de preuves venant à montrer que le monde ne fut pas créé tel que décrit dans la Bible (oui, je vais sûrement plus parler de ce livre sacré que d'un autre puisque c'est celui que je connait le mieux). Par exemple, la plupart des écrits sacrés s'accordent à dire que le monde fut créé il y a entre 4000 et 5000 ans. Or, dans notre monde moderne, il existe de nombreuses techniques qui permettent de déterminer l'âge d'un prélèvement de matière, et le plus vieux fossile trouvé actuellement remonte à 3.7 milliard d'années (source: Sciences et Avenir).


http://expositions.bnf.fr/ciel/arretsur/origines/sciences/creation/index12.htm

Mais par contre nous n'avons pas trouvé de preuves venant infirmer la théorie du Big Bang. Et si tu es attentif tu as dû remarquer que ça fait deux fois que je parle de théorie. Et c'est normal car dans le monde scientifique une théorie est quelque chose de très précis (quoique parfois peut être pas tant que ça). Une théorie scientifique est "un modèle de la réalité" (Vikidia.org). Pour que celle-ci puisse être considérée comme valable, elle doit expliquer un fait qui ne puisse être expliquer autrement, et rien de doit pouvoir venir la remettre en cause. Mais bien évidement une théorie n'en est une que jusqu'à ce que quelque chose la contredise. Auquel cas elle sera ré-étudiée, modifiée et améliorée pour qu'elle corresponde à nouveau à nos observations. C'est pour cela qu'une théorie est en perpétuelle évolution, parce que chaque jour est une occasion d'apporter de nouveaux éléments renforçant nos connaissances. Et des théories, pourtant admises à leur époque, furent réfutées et remplacées par d'autres. Et celui qui, aujourd'hui, saura prouver qu'une théorie mondialement admise ne fonctionne plus sera connu durant des siècles.
On a donc d'un côté des croyances qui sont admises par un très grand nombre de personnes dans le monde (parfois même la majorité), quand bien même des faits avérés viennent s'y opposer, et de l'autre des théories scientifiques en perpétuelle évolution au fur et à mesure des nouvelles informations.

Et c'est comme ça que, si tu veux t'en donner la peine, tu dois réfléchir tous les jours, que ce soit de l'information la plus basique à la plus cruciale. Avant de croire à la véracité de cette information, cherche si tu as à ta disposition des faits avérés qui la remette en cause, et si c'est l'unique solution qui permet d'expliquer un phénomène. Prenons un exemple quelconque que tu as déjà pu croiser:
Depuis la soirée de samedi dernier, Sophie fait la gueule à Pierre alors qu'ils semblaient former le couple parfait. Une rumeur dit qu'en réalité Pierre aurait embrassé Magalie durant la soirée et que c'est pour ça que Sophie lui en veut. En effet, tu as vu toi-même à la soirée Pierre embrasser Magalie, c'est donc tout à fait logique que ce soit ça. Ta théorie est donc celle-ci: Sophie est en colère contre Pierre car il a embrassé Magalie.
Mais le lendemain la situation change et tu en apprend plus. Tu apprend que Pierre et Sophie forment un couple libre, et qu'en réalité le problème vient du fait que Pierre a oublié l'anniversaire de Sophie. On a deux éléments, le premier vient mettre en erreur la théorie car la base sur laquelle elle s'appuyait n'est plus la même, et le second vient apporter une explication plausible supplémentaire à la situation. Tu modifie donc ta théorie pour inclure ces nouveaux éléments: Sophie est en colère contre Pierre car celui-ci a oublié son anniversaire.
Et ta nouvelle théorie sera juste jusqu'à ce qu'un nouvel élément vienne la contredire. Et il ne te sera pas possible d'établir à un autre moment une vérité. Car même si Pierre ou Sophie t'avoue qu'elle est la cause de leur dispute, rien ne te permet de savoir si c'est la vérité ou un mensonge.

D'ailleurs on tombe alors sur un gros problème (tout du moins à mes yeux). Imaginons un tribunal dans lequel un homme est accusé de meurtre. On a retrouvé ses cheveux sur les lieux du crime, un mobile parfait, et même des empreintes digitales sur l'arme. Pourtant il affirmait être chez lui à ce moment-là à bronzer au soleil, mais personne pour être témoin. Le juge l'a donc condamné à plusieurs années de prison en étant sûr de lui que c'est le coupable. Mais quelques mois plus tard, on peut le voir clairement allongé dans son jardin (facilement reconnaissable par son grand tatouage sur le torse) grâce à Google Map à l'heure du meurtre. Le juge a fait une erreur terrible, il condamné un innocent et toutes les preuves n'étaient que de purs hasards. Enfin c'est ce qu'il croit, puisque rien ne dit que ce n'est pas un complice au même tatouage qui se fait passer pour lui, etc...
Le problème est donc le suivant: quel degré de certitude doit-on avoir avant d'affirmer qu'une théorie est la vérité ? Et puis aussi, comment quantifier cette certitude qui est purement qualitative ? Par rapport à ce que pense la majorité ? Ba ouai, mais la majorité des humains vivants et ayant vécus pensent que l'Homme est la création volontaire d'une entité supérieure, ce qui est faux -> théorie de l'évolution par Darwin. D'ailleurs, note que je n'ai pas dit que l'univers n'a pas été créé par une entité supérieur. On ne sait même pas à quoi ressemblait l'univers quelques centaines de milliers d'années après sa création, c'est pas pour savoir ce qui s'est passé avant.

Et du coup on arrive à un point intéressant. je viens de tenir un discours de scientifique en disant que je n'exclu pas la possibilité qu'une entité supérieure ai créé l'univers (et pour autant je ne l'affirme pas non plus). En fait, beaucoup de scientifiques sont croyants (euh... quand je dis "croyant" je parle de religions. On y revient plus tard.). Donc ces scientifiques croyants sont, pour certains, reconnus mondialement. Je te l'accorde, c'était plus flagrant il y a quelques siècles, sûrement à cause de la pression des différentes autorités religieuses, comme Galilée qui était un fervent croyant. Mais aujourd'hui encore on a des génies qui croient en un dieu : Einstein par exemple (même si ce n'est plus trop aujourd'hui, mais au moins ça parle à tout le monde).
Tu va donc me demander "Mais comment est-ce possible ? Comment peuvent-ils croire au jardin d'Eden tout en soutenant la théorie de l'évolution ?", question tout à fait légitime. La raison est assez simple: tu n'es pas obligé d'adhérer à tout pour être croyant. Certains vont dire que, oui, la Terre tourne autour du Soleil, mais que l'Homme fut créé "artificiellement", tandis que d'autres affirment que la Terre est plate et au centre de l'univers, mais que l'Homme "descend" du singe (oui des guillemets car l'Homme ne descend pas du singe, ils ont un parent commun seulement, différent de l'Homme et du singe). Pour faire une petite analogie qui parle à tout le monde: lors d'une élection quelque-conque, tu vote pour un candidat car il te plaît, mais pour autant tu n'es pas forcément d'accord avec certains points de son programme. Cependant, c'est celui qui s'approche le plus de ce que tu veux. Et si possible tu voudrais bien créer ton propre candidat uniquement avec les parties du programme qui t'arrange toi.
Seulement, ces scientifiques font souvent face à leurs croyances et se permettent de les remettre en cause. On revient donc aux origines des religions: expliquer l'inexplicable. Un scientifique qui n'a pas d'explication à propos d'un fait va se tourner vers sa religion. Mais si un jour une explication plausible est donnée, alors il y des chances qu'il y adhère aussi. En fait la religion c'est ce qui fourni la première des théories pour expliquer le monde. Alors, certes on est pas tous croyants religieux, et il y a de moins en moins de personnes qui le soit. Auquel cas pour expliquer l'inexplicable il y a deux solutions. La première est que pour l'instant on ne cherche pas à comprendre, on manque d'outils et on aura des réponses plus tard. Bon, je te l'accorde, pas super fun comme façon de voir les choses. Mais la deuxième solution est de dire c'est du surnaturel (fantômes, âmes, licornes...). Et tu remarqueras que l'apparition du style fantastique remonte au 18ème siècle, époque à laquelle les gens commençaient à se dire que... ba l'Eglise c'est pas forcément si cool.
unicorn
Alors au final, qu'est-ce qu'on a ? Des croyants religieux, des croyants du surnaturel et des croyants de l'explication rationnelle (quelque chose de surnaturel pouvant devenir rationnel grâce aux nouvelles connaissances acquises). Et à chaque fois ce sont des croyants. Car oui, je ne vois pas pourquoi les croyants seraient uniquement des personnes ayant une religion. Si demain tu me demande si je suis croyant, je te répondrais que oui. Je croit avec ferveur que l'humanité court droit à sa perte et que peu de personnes se soucis réellement de notre avenir. En revanche, un être supérieur quel qu’il soit, je m'en cogne complètement. A utiliser ce mot de croyant pour rien on oubli ceux qui ne suivent aucune religion et qui pourtant sont de fervent défenseurs de leurs convictions.
Enfin, ce paragraphe était un peu à part de l'objectif principal ici, mais il me semblait bien d'en parler un peu tout de même.

Je pense que je pourrais encore te parler beaucoup sur ce sujet, mais j'ai peur de me répéter. Surtout qu'il y a beaucoup à lire déjà, donc si tu es resté jusqu'à la fin, déjà merci car même si j'écris pour moi ça fait plaisir de savoir qu'au moins une personne à lu, mais aussi félicitation !
J'espère en tout cas que je t'ai fait prendre conscience, ou t'aider faire prendre conscience à quelqu'un, que ça ne sert à rien d'aller contre les convictions de quelqu'un (peu importe celui qui a raison), et aussi que ce n'est qu'une preuve d'ouverture d'esprit de remettre en cause ses croyances.
Petit moment confession: il n'y a pas si longtemps encore (à peu près un ou deux ans) j'ignorais que l'univers s'entendait plus rapidement que la vitesse de la lumière. Ce qui fait que la majorité de l'univers nous est invisible (Plutôt bien expliqué ici). Ça me semblait impossible, eh bien j'ai revu mon jugement.

Fur Nocte

Read more posts by this author.